De retour en Inde après 5 ans… Arrivée à Mumbai.

Cinq and après mon expérience en tant que bénévole, j’ai finalement fait mes valises pour aller revoir tout le monde! J’avais rêvé de ce moment tous les jours depuis que je les avais tous quittés!

Se réveiller dans un bruit incessant de bruits de klaxons. On se sent si vivants dans ce chaos Indien! Je me levais pour découvrir la capitale du cinema Indien.

Mumbai vient du nom de la Déesse “Mumba” et “Ai” qui en Marathi (la langue locale de l’Etat du Maharastra, où Mumbai se situe) signifie “Mère”.

Nous voilà donc sur la route pour voir les Dhobi ghat, la plus grande blanchisserie à ciel ouvert, non pas de l’Inde, non pas d’Asie, mais du monde entier! L’endroit est incroyable, les hôpitaux, hôtels, et familles donnent leurs choses à nettoyer ici-même. C’est un fourbi organisé, une couleur rangée d’un côté, les jeans d’autre part, les draps de lit un peu plus loin…

dscn1979

Dhobi ghat

L’arrêt suivant était le Temple Jain. Le Jainisme est une religion qui vient de l’Hindouisme mais avec des croyances encore plus spécifiques, par exemple ces gens sont également végétariens mais ne mangent pas de poisson ou de poulet, les Hindous parfois si, et aussi, ils ne mangent pas de légumes qui poussent dans la terre.

Les gens apportaient de la nourriture au temple pour l’offrir aux diverses représentations de leurs Dieux. En descendant un escalier, j’ai trouvé un miroir, où les visiteurs sont censés s’appliquer un peu d’ocre sur leur front: cela diffuse une bonne odeur qui enlève toutes les tensions dans le corps et l’esprit.

dscn2008

Shipla, ma guide

Avant un mariage, qu’il soit Hindou ou Musulman, les gens jettent de l’eau de rose sur les invités avant qu’ils pénètrent dans la maison, car l’odeur est connue pour éliminer les tensions (par ex: ils auraient pu avoir une bagarre juste avant de venir…) ainsi ils peuvent entrer dans la maison avec leur âme en paix.

Mon adorable guide, Shilpa, m’a expliqué qu’en Inde, on n’utilise pas de mots comme “Merci” (“Dhanyavad“) ou “S’il vous plait” (“Krypyia“) parce que, comment peut-on retranscrire combien nous sommes reconnaissants? En Inde, on montre notre reconnaissance à travers des actions, en prenant soin des autres, et en faisant des choses pour les autres.

On ne dit pas non plus “Bonjour” (good morning)  ou “au revoir” (good bye)… car tout est considéré comme “bon” (“good”) en Inde. Comme c’est joli de dire cela!

Au dessus de la ville, il y a un peu de verdoyance sur Malabar Hill, dans les Jardins Suspendus. Le nom officiel du Parc est Pherozeshah Mehta Gardens mais son surnom est “Jardins Suspendus” et se trouve juste en face des Jardins Kamala Nehru qui a une vue sur Chowpatti Beach, et les bâtiments de la ville.

dscn2015

Chowpatti Beach

Maintenant, un endroit mythique. La maison de Gandhi Ji à Mumbai. Le Gouvernement a fait de cet endroit une librairie où l’on peut aller et lire des livres sur place, mais personne n’est autorisé à emporter les livres (ils sont trop précieux), à part peut-être des membres du Gouvernement, sur demande spéciale.

Si vous connaissez l’histoire de Gandhi, vous savez peut-être qu’il provient d’une famille très riche et faisait partie des personnes les plus puissantes de l’Inde. Il est devenu avocat et est parti à Londres quelques temps. Un jour, il se trouvait dans le train et a été jeté du train comme un malpropre. Cet incident a changé sa vie entière. Il a réalisé qu’en Angleterre, il n’était rien de plus qu’un immigrant comme n’importe quel autre Indien, et était traité en tant que tel.

C’est à ce moment qu’il a commence sa lutte contre la Non-Violence et pour la Justice, en ne se vêtissant que des habits les plus simples, et en restant humble. Quand il écrit à Hitler, on remarque qu’il est extrêmement inquiet sur son égo, en lui suppliant d’arrêter le massacre. Une photo de Gandhi ji avec Charlie Chaplin était également exposée.

dscn1990

Un endroit très populaire à Mumbai est le Gateway of India (à ne pas confondre avec le Gate of India à Delhi): cette place a une signification toute particulière pour les Indiens, comme, pendant la colonisation Britannique, les Indiens les ont chassé MAIS toujours avec respect, ils les ont renvoyés par ce monument (une grande porte) et avec toute leur dignité.  Ensuite cette porte a été fermée et personne ne pouvait plus ni  entrer ni sortir… Ce monument représente donc l’Independance de l’Inde (que le pays célèbre chaque 15 août avec une grande fierté!).

En continuant les visites, nous sommes passées à “La rue de la mode”, ce sont des boutiques en bord de route avec des toits de plastique bleus, où toutes sortes de vêtements sont exposés. Ces habits sont ceux lancés par l’industrie Bollywood comme “la nouvelle mode” pour la population Bombayite. En 2 semaines maximum, ils sont disponibles dans ces boutiques et prêts à être achetés.

Le moyen de transport principal à Mumbai se résume à 3 lignes de trains qui s’appellent “les locales”. Le billet pour un mois est d’environ 150 Rupees (1,5 euro), ce qui n’est rien. Ces trains circulent avec les portes ouvertes, car l’air de Mumbai est très chaud et humide, et les gens ne voudraient certainement pas de l’air conditionné car cela augmenterait le prix de leur billet journalier.

Non seulement j’ai pu voir toutes ces choses mais aussi le Temple de Krishna, où on m’a raconté l’histoire de ces 108 femmes qui avaient été kidnappées par Krishna, qui les avaient toutes épousées (mais n’en avait encore touché aucune) – quelqu’un est venu un jour demander à Krishna de libérer ces femmes, et la réponse du Dieu, toujours représenté avec une flûte, fût “tu es ici pour me demander de les libérer, mais aucune d’entre elles ne me l’a demandé”, ce qui veut dire que toute demande, selon les principes de l’Hindouisme, est à faire directement à son Dieu, afin que son désir se réalise.

La journée n’était pas terminée avant que je ne voie le Taj Mahal Hotel, en face de la Gateway of India, Navy Nagar (le quartier de la Marine), le musée Chhatrapati Shivaji Maharaj Vatsu Sangrahaya avec ses statues de divers Dieux, une exposition de photos sur le Nepal et le Tibet, une sur l’âge de pierre, et l’Eglise Thomas (Mère Thérésa y avait son proper siège), l’Université devant laquelle il y avait un regroupement, quelqu’un d’important devait y faire un discours, l’Eglise Afghane, et la gare Victoria (de son vrai nom Chhatrapati Shivaji station) où des scènes de “Slumdog Millionnaire” ont été tournées pour ceux qui ont vu le film. Non seulement pour cela, elle est connue à Mumbai pour son architecture.

dscn2029

Chhatrapati Chivaji station

Journée bien remplie, mais j’aime regarder en arrière et constater tout ce que j’ai pu voir!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s