Jaisalmer, la ville dorée

Après avoir zigzagué entre les vaches, chèvres, chameaux et camions sur le mauvais côté de la route, qui se dirigent droit vers vous, vous faisant douter que vous êtes en train de vivre les dernières minutes de votre vie….on arrive à Jaisalmer.

On trouve ces pélerins tout le long de la route, en dscn2247train de marcher parfois pieds nus, sous la chaleur du Rajasthan, vers ce temple à 80 km de Jaisalmer avec des sacs très lourds sur leurs têtes, d’autres sur des motos, d’autres en vélo, d’autres à dos de chameaux… Là vous pouvez voir que la foi les porte… Les petits restaurants sur le bord de la route leur donnent de la nourriture gratuitement, car de nouveau le but de leur expédition est religieux.

Mes yeux sont grands ouverts et j’ai soif de tous ces paysages, et de la vie qui se déroulent derrière la fenêtre! A la radio, je réalise que je connais plus de chansons ici en Inde qu’à la maison en Europe, trop drôle.

Mon hôtel est à l’entrée de la ville, il est vraiment beau, j’ai pu profiter d’une balade autour dans les beaux jardins bien préservés, avec de l’herbe bien verte malgré la chaleur et le désert qui se trouve à deux pas d’ici. Je trouve à l’entrée, un membre du personnel avec des habits traditionels et un turban, il ne parle pas Anglais, alors je lui pose quelques questions en Hindi et je lui explique d’où je viens, et il est content que je fasse l’effort de parler sa langue alors il accepte de pauser pour ma photo.

Plus tard dans l’après midi, je pars voir le coucher de soleil depuis les “Chatteries”, en endroits où il y a des cénotaphes avec une vue imprenable sur la ville entière, et le fort qui la surplombe. Quel endroit magique! J’ai marché encore et encore, entre les chèvres sur mon chemin, la lumière devenait de plus en plus rouge alors que le temps passait, et que le soleil descendait dans le ciel, en changeant les couleurs des remparts de la ville qui se trouvaient en face de moi. C’était vraiment un sentiment que le monde vous appartient!

Tôt le matin suivant, on m’a emmenée à un lac artificiel où pêcher est interdit, car les dscn2352poissons ont été introduits ici, et les gens viennent les nourrir et on dit que cela porte bonheur. Autrefois, ce lac était le seul accès à la ville et chaque soit, les portes de Jaisalmer fermaient jusqu’au lendemain. De cette façon, si des bateaux arrivaient la nuit, ils pouvaient rester là, cuisiner, dîner et dormer avant que le soleil se lève et les portes rouvrent.

Visite du Fort, de quelques temples Jains, et Havelis. Les Havelis qui sont des maisons faites en pierres locales, et qui laissent l’air entrer – “hav” dans le mot “havelis” vient de “hawa” qui signifie “air” ou “vent” en Hindi.dscn2408

Un Haveli avait été construit par 2 frères et chacun avait fait une moitié, et les deux parties étaient assez similaires, à quelques details près. Il y avait 100 differences entre les deux parties  (apparemment quelqu’un avait les avait comptées!).

Dans le Fort, il y a beaucoup de maisons d’hôtes, restaurants et magasins, que nous devrions boycotter car ils détruisent le Fort peu à peu… Alors les guides et même le Lonely Planet encouragent les touristes à ne pas acheter quoi que ce soit dans ces endroits, et d’attendre d’être en dehors pour le faire. C’est si triste de penser que le Fort va peut-être s’écrouler dans un avenir proche…mais il n’y a rien que nous, touristes, puissions faire, sauf décourager ces pratiques, alors j’ai contribué à ma façon à la preservation du Fort de Jaisalmer par ce petit geste.

dscn2330

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s