Cours d’Hindi à Jaipur – नमस्ते (Namaste)

Rentrée à “l’école”, avec mon cahier tout neuf, celui sur lequel j’avais commencé à apprendre à l’Institut de Sandford à Dublin en 2007 et “Apprenez l’Hindi par vous-même” que j’avais acheté ici à Jaipur sur M.I Road à la boutique Books Corners (“le coin des livres”: oui c’est le nom de la boutique), quand je suis partie, pensant que j’aurais l’énergie d’apprendre l’alphabet Devnagari toute seule…être enthousiaste est une chose, mais là c’était de l’utopie!

J’ai essayé mais ai vite laissé tomber, espérant qu’un jour je serai de retour en Inde pour me concerntrer là-dessus…et me revoilà!

Ma prof est la femme qui m’a aidé sur mon projet pour enseigner l’Anglais dans le “Anganwadi” (mot Hindi pour “centre des loisirs”) dans les bidonvilles de Katputali Nagar en 2008, vu j’étais la première sur ce nouveau projet. On créait le matériel ensemble au bureau de l’ONG ou chez elle de façon à ce que j’ai un support pour enseigner. On avait toujours gardé contact, le temps est passé, elle a quitté son poste dans l’ONG et a monté son Institut de cours d’Hindi et de cours de Cuisine Indienne. Elle a même écrit un e-book qui a été publié et est maintenant disponible sur internet, avec beaucoup de conseils, et des photos magnifiques de ce à quoi les plats doivent ressembler à chaque étape de la préparation. Elle est également publiée régulièrement dans le Jaipur Patrika (Journal de Jaipur) pour ces recettes.

Quand je suis arrivée chez elle, elle m’a accueillie avec un bouquet de fleurs, trop mignon! Le cours a commencé par des faits sur la langue Hindi, son lien avec le Sanscrit et l’Urdu (langue officielle du Pakistan) – qui a environ 80 % de similarités avec l’Hindi mais certains mots sont orginaires de l’Arabe: par exemple “merci” en Hindi se dit “Dhanyavad” alors qu’en Urdu on dit “Shukryia” qui vient du mot Arabe “Shukran“, ainsi que les raisons pour lesquelles on devrait apprendre l’Hindi: les statistiques sont parfois différentes mais certains dissent que l’Hindi est la troisième langue la plus parlée après l’Anglais et le Mandarin (Chinois).

Je n’ai pas besoin de raison pour apprendre l’Hindi: j’aime le son et c’est la langue d’un pays que je porte vraiment dans mon coeur et selon moi, on apprend encore plus de la culture d’un pays en apprenant sa langue – cela me suffit! A quoi va me servir l’Hindi plus tard? Absolument à rien, en Europe du moins! Il ne va pas me servir dans le travail ou quoi que ce soit, cependant, faire les choses qui me plaisent est une chose importante à mes yeux.

Subhadra et moi

L’Hindi a été déclaré langue officielle de l’Inde en 1950. Cependant chaque partie de l’Inde a son propre dialecte: Punjabi, Gujarati, Telegu, Tamil… et tant d’autres. La volonté d’apprendre l’Hindi est en croissance, la demande a augmenté de 50 % ces 8 dernières années.

En apprenant l’alphabet Devnagari, vous apprenez à prononcer correctement les mots. Moi, j’ai commencé à l’envers, toute seule, en étudiant pendant à peu près un an sur le célèbre programme Rosetta Stone (offert par la société pour laquelle je travaille!) où je me concentre plus sur la compréhension et le dialogue (la reconnaissance vocale, pour cela, est très pratique!).

Les autres étudiants qui commencent avec elle, commencent par l’alphabet et ensuite apprennent à construire des phrases basiques, avec du vocabulaire qu’elle leur fournit. Avec moi, elle a dû réadapter sa méthode d’enseignement, puisque j’avais déjà des connaissances de la grammaire, des verbes, beaucoup plus de vocabulaire, et je savais même à quoi ressemblaient le passé et le futur!

Elle a écrit elle-même le livre qu’elle utilise pour enseigner à ses étudiants et, venait juste de finir de l’éditer  alors j’étais la première personne à l’ouvrir et l’utiliser! Elle était si fière et moi si honorée! 🙂

Nous n’avions pas autant de temps que cela devant nous alors chaque jour, elle me donnait des lignes de lettres Devnagari, en me montrant comment procéder pour les dessiner, et je devais m’entraîner. Consonnes, Voyelles, et ensuite les “matras“, qui sont des symbols que l’on ajoute en tant que voyelles à l’intérieur d’un mot.

Reconnaître et dessiner des lettres la moitié du temps, et l’autre moitié, suite à mon niveau, on faisait aussi un peu de conversation: elle me posait des questions en Hindi et je devais construire ma réponse en mettant le sujet, verbe et complément à la bonne place (en Hindi d’ailleurs cela se construit plus selon ce schéma: Sujet, Objet, Verbe). Pour le jour suivant, elle m’écrivait des questions (en lettres romaines!) et je devais répondre à ces questions comme devoirs. Vacances bien remplies! 🙂

 

Un jour nous sommes allées à la foire aux livres ensemble près de la maison de l’Assemblée de Jaipur, je trouve cela toujours intéressant d’aller à ce genre d’évènements dans les autres pays. J’en ai profité pour regarder pour acheter un dictionnaire Anglais – Hindi mais ceux que j’ai trouvé étaient seulements en script Hindi ou alors il y avait seulement des dictionnaires Hindi – Anglais, ce qui veut dire que si vous ne connaissez pas le mot en Hindi…ben vous ne pouvez rien faire quoi! Alors je suis juste revenue avec deux bouquins de blagues pour mon Papaji car selon moi, une journée sans rire est une journée PERDUE!

Source: Institut de la langue Hindi et cours de Cuisine Indienne: http://hindilearning.co.in/

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s