Mon périple à travers l’apprentissage de l’Hindi

D’abord, je voudrais dire que cela m’irrite lors que les gens me disent que j’apprends “l’Hindu”. Une fois pour toutes les gens, Hindi est la langue et Hindu est une personne qui suit l’Hindouisme, la religion.

A mon avis, apprendre une langue étrangère ouvre des portes pour découvrir un pays et ses habitants. Ces derniers peuvent changer d’attitude envers vous si vous avez au moins quelques mots. Le message derrière cela est “je fais un pas vers vous et votre culture”, ce qui ne peut pas vraiment être mal pris.

Il se trouve qu’il y a quelques années, une passion pour l’Inde m’est tombée dessus (et c’est ce qui m’a conduit à cette opportunité de bénévolat que décrit ce blog). J’ai commencé à aller voir des films Hindi au cinéma ici en Irlande. Quand je pouvais faire le lien entre un mot et sa traduction je prenais note sur le memo sur mon téléphone. Le premier mot que j’ai appris toute seule est “zindagi” (la vie), une coincidence que je trouve assez jolie.

Puis j’ai réalisé que je ne pouvais pas comprendre une phrase entière sans avoir la grammaire. Alors j’ai commencé à prendre des cours ici à Dublin avec l’Institut de Sandford, pensant que je voulais juste avoir une notion de la langue, comme ça pour le plaisir, et que je n’allais jamais l’utiliser. Mais j’en suis vite devenue accro.

Quelques mois plus tard, je quittais mon travail pour partir pour une expérience de toute une vie en Inde. Mes connaissances de l’Hindi sont devenues bien pratiques lorsque j’enseignais. Je sentais que je venais rencontrer mes petits élèves à mi-chemin dans leur propre apprentissage de la langue (anglaise). Je devais leur enseigner les couleurs, et je pouvais leur dire que ce mot inconnu d’eux “green” veut dire “hari” dans leur propre langue que “white” signifie “safed” et que “orange” est l’équivalent de “narangi” – et voilà vous pouvez décrire le drapeau Indien…ou Irlandais 🙂

Après cela, je travaillais à Genève, Suisse, et les RH ont décidé de donner accès gratuitement aux employés à Rosetta Stone – programme d’apprentissage en ligne. La plupart de mes collègues qui avaient demandé accès étaient des exapatriés qui voulaient apprendre le français, pour pouvoir mieux sociabiliser en dehors du travail car Genève est dans la partie francophone de la Suisse. Moi j’ai pris Hindi (je suis française, je parle déjà français 🙂 ). Et de ce que je sais je suis la seule à avoir terminé le programme.

Rosetta Stone utilise la méthode d’immersion. Comme nous le savons tous, le meilleur moyen d’apprendre une langue est de vivre dans le pays. Mais quand cela n’est pas possible, Rosetta Stone, selon moi, est ce qui s’en rapproche le plus.

Il n’a aucune traduction à aucun moment. Seulement des photos et une personne dont c’est la langue maternelle qui la décrit. C’est à vous de deviner ce que cela veut dire. Etonnamment le cerveau fait ça très bien. J’en suis encore épatée.

Par exemple vous avez une photo qui montre un homme qui court, la suivante, une femme qui court, vous allez automatiquement isoler le mot qui ne change pas “court” qui est le dénominateur commun entre les deux photos, et comprendre quel est le mot pour homme et pour femme par déduction. C’est très intuitif.

Certaines parties des leçons vous demanderont de pratiquer et parler. La technologie de reconnaissance vocale évalue à quel point vous vous rapprochez de la prononciation d’un autochtone. Vous ne pouvez pas avancer tant que la prononciation n’est pas correcte. Vous pouvez faire un replay autant de fois que vous voulez.

Ensuite le super truc que vous pouvez faire (et je n’en ai pas assez fait) c’est de réserver une session avec un autochtone – professeur, par webcam – d’une façon ou d’une autre ils voient ce que vous avez étudié et où vous en êtes et vous posent des questions relatives à ces chapitres. Dépendant du nombre d’autres étudiants en ligne pendant la classe, le ou la prof va accorder du temps à chaque élève pour la pratique pendant l’heure.

Et pour finir, si vous n’êtes pas d’humeur à étudier, mais voulez quand même pratiquer un peu, il y a des jeux (dans la langue évidemment). Dans cette section, il y a des histoires pour tester la compréhension. Comme l’Hindi a un script différent, que l’on appelle Devnagari, on peut choisir si on veut juste écouter l’histoire, ou essayer de lire soi-même en premier lieu puis écouter pour vérifier.

Quand vous terminez Rosetta Stone il parait que le niveau atteint est B2. Donc c’est mon niveau actuel en Hindi pour le moment.

Comme j’ai dit, l’Hindi utilise l’aphabet Devnagari et c’était un casse-tête d’étudier la grammaire/vocabulaire et par dessus tout le script, et j’avoue que sur Rosetta Stone j’avais laissé cela de côté. Je le voyais comme une montagne d’attaquer ce gros morceau toute seule.

Et en 2013, je suis retournée voir ma famille d’accueil et amis, et j’ai consacré 1 semaine à voyager et 1 semaine pour des cours d’Hindi à Jaipur avec mon amie Subhadra ainsi que Cuisine Indienne.

L’école qu’elle a créée est celle-ci: http://hindilearning.co.in/

Et je me suis concentrée une semaine sur l’apprentissage du Devnagari, comment lire et écrire. Elle a fait des miracles dans un espace de temps limité, même si je n’ai pas approfondi les “matras”. Je sentais que des secrets m’étaient révélés et qu’on me laissait entrer dans un espace très coloré! Et j’avais rattrapé mon retard sur Rosetta Stone.

Quand je suis rentrée j’ai essayé de lire le “patrika” (journal) et ai lu un petit article. Je pouvais comprendre presque la totalité – c’est cela que je veux dire quand je dis que l’apprentissage d’une langue est si gratifiante! Et cela devient encore plus addictif. Maintenant j’essaie de lire régulièrement pour ne pas oublier ce que j’ai appris.

Donc de vouloir apprendre seulement quelques mots, je peux maintenant comprendre jusqu’à une phrase complète (quand je regarde un film Bollywood par exemple), lire et écrire avec un alphabet différent et mon dernier achat consistait en un dictionnaire Hindi – Anglais en Devenagari script.

Quand je regarde en arrière, je me sens bizarre mais la chose principale c’est que je fais quelque chose que j’aime, juste pour moi, pour personne d’autre et sans objectif particulier. Et pour être honnête, quand j’ai passé des moments difficiles au travail, c’était cela qui me faisait me lever le matin – je savais que ma pause déjeuner serait passée sur Rosetta Stone à étudier l’Hindi.

Mercredi dernier, j’ai terminé la seule classe disponible en ce moment à Dublin, avec Isha pour une classe pour débutants de nouveau mais ça rafraichît les connaissances, et elle nous a autant enseigné sur la Culture que la Langue en elle-même, c’était un peu comme une immersion, et elle a partagé avec nous des histoires personnelles, ce qui rend le pays encore plus présent dans nos esprits. Du coup je suis impatiente de commencer le niveau suivant avec elle! Prendre des cours aide à la consistance dans l’apprentissage. Autrement c’est facile de dire qu’on n’a pas le temps…

Main hindi sikh rahi hoon aur mujhe Hindi bahut pasand hai (I am learning Hindi and I love it)

Ressources:

Sandford Institute – Dublin – Ireland

http://www.sandfordlanguages.ie/

“Teach yourself Hindi” by Mohini Rao – bought in Jaipur, India

Rosetta Stone – Entrerprise

Sans titre

Step by step Hindi Learning – Subhadra Kothari – Volume 1 & 2

20180720_21491120180720_214921

Oxford dictionary Hindi – English

20180720_2150021.jpg

J’attends impatiemment le cours Duo Lingo – Hindi qui est sensé apparaître bientôt…

Advertisements

My Journey through Hindi learning

First I would like to say it irritates me when people say I am learning “Hindu” . Once for all guys, Hindi is the Language and Hindu is someone who follow Hinduism, the religion.

In my opinion, learning a foreign language opens more doors to discover a country,  and its people. The locals can even change attitude if you have at least a few words. The message behind it is “I make a step towards you and your culture” which cannot really be taken the wrong way.

For some reason, a passion for India has hit me some time ago (and that is what led me to this Volunteering opportunity and that is what this blog is all about).  I started going to see Hindi films at the cinema here in Ireland. Whenever I could make the link between a word and its translation, I was writing it down on a memo on my phone. The first word I have learnt by myself is “zindagi” (life), a coincidence I find quite beautiful.

I then realize I could not understand a whole sentence without having the grammar. So I started classes here in Dublin with the Sandford Institute, having in mind just trying to grab some notion of the language just for fun and thinking I would never use it. But the fun became addictive.

A few months later I decided to leave my job and go for my one in a lifetime experience in India. My knowledge of Hindi became handy when teaching. I felt I was meeting my little students half way in their own language learning (of English). I had to cover the colors with them, so I could tell them that the meaning of “green” this unknown word to them, was in their native language, the English for “hari”, that “white” meant “safed” and “orange” was the equivalent for “narangi” – and here you go, you can describe the Indian flag…or the Irish one :).

Next thing, I was working in Geneva (Switzerland) and HR decided to grant access for free to employees to the Rosetta Stone online program. Most of my colleagues who requested access were expatriates who wanted to learn french, simply to be able to better socialize outside work, as Geneva is a french speaking part of Switzerland. I took Hindi (I am french, I speak french already :). From what I know, I am the only one who finished the program.

Rosetta Stone uses the immersion learning method. As we all know, the best way of learning a language is to live in the country. But when this is not possible, Rosetta Stone, I would say, is what comes to the closest.

There is no translation whatsoever. Only photos and a native speaker describing that photo in the language. You are the one who has to work out what it means. Surprisingly the brain does that very well. I am still amazed at it.

For example if you have a picture of a man running, and the next is a woman running, you automatically isolate the word that is not changing “running” as it is the “common denominator” and you work out what is “man” and “woman. It is very intuitive.

Some parts of the lessons make you practice and speak. The speech recognition technology evaluates how close your pronuciation is to a native speaker You cannot go further until you pronunce it correctly. You can replay the native speaker as much as you like.

Then the great thing you can do (but I have not done enough of it) is to book a session with a native speaker – teacher, via webcam – somehow they see what chapters you have covered and they will ask you questions relating to what you have studied. Depending on how many people have booked the same session, the teacher allocates time to each student for practice within the hour.

And finally, if you are not in the mood to study but want to keep practising there are some games (in the language of course). In that section, there are stories. As Hindi has a different alphabet, called the Devnagari script,  you can choose if you want to just listen to them and see how much you understand, or  try and read the script yourself, see what you managed to read and then listening to doublecheck.

When you finish Rosetta Stone, it is said that reach a level B2. So that is my level in Hindi at the minute.

As I said, Hindi uses the Devnagari script, and it was a headache to study grammar/vocabulary on top the script, on Rosetta Stone I have to admit I left it aside. I felt it was a mountain to start this huge piece of work on my own.

And as in 2013 I went back to India to see my host family and friends, I have booked 1 week of travelling and 1 week of Hindi classes in Jaipur with my friend Subhadra as well as Indian cooking.

The school she has set up is this one: http://hindilearning.co.in/

And I have concentrated one full week on the Devnagari script, how to read & write. She made wonders in such a small amount of time, even if we did not practice a lot the “matras”. I still felt some secrets were revealed to me and I was let it a very colourful place! And I had caught up with my Rosetta Stone program.

When I came back, I tried reading the “patrika” (newspapers) and read a small article. I could understand almost all of it – that is what I mean when I say the language learning path this so rewarding! And it makes it even more addictive. Now I try to read a few lines every now and then in order not to forget what I have learnt.

So from wanting to just have a few words for fun, I can now understand up to a full sentence (eg when I watch a Bollywood film), read and write a different script and my last purchase was a dictionary in Devnagari script.

When I look back I just feel awkward but the main thing is I am doing something I like for myself  only, not for others or any other purpose. I have enjoyed every single minute of the learning, and to be honest, when I went through tough days at work, it was the one thing I was getting up for – I knew my lunch break would be spent on my Rosetta stone program learning Hindi.

Last wednesday I have just finished the only Hindi class available in Dublin, with Isha, another beginner class again, but it was a good refresh, and she taught us as much about the Culture than the Language, it was like a kind of immersion, she shared personal stories with us which makes the country even more present in our minds. I am so looking forward to the next level with her! Having classes keeps the learning consistent. Otherwise it is easy to say you do not have the time…

Main hindi sikh rahi hoon aur mujhe bahut pasand hai (I am learning Hindi and I love it)

Resources:

Sandford Institute – Dublin – Ireland

http://www.sandfordlanguages.ie/

“Teach yourself Hindi” by Mohini Rao – bought in Jaipur, India

 

Rosetta Stone – Entrerprise

Sans titre

Step by step Hindi Learning – Subhadra Kothari – Volume 1 & 2

20180720_21491120180720_214921

Oxford dictionary Hindi – English

20180720_2150021.jpg

 

So looking forward to the Hindi version of Duo Lingo!